JS Coutu

RÉFÉRENCEMENT PROFESSIONNEL MONTRÉAL

Spécialiste expérimenté en référencement expérimenté, rigoureux et bien outillé pour identifier les voies les plus profitables à exploiter dans votre domaine d'activité en tenant compte des moyens dont vous disposez. En clair, je peux vous indiquer dans quelle direction il vous faut aller pour que ça score.

J'ai participé au référencement de sites web appartenant à tous les domaines allant de l'immobilier à la vente au détail en passant par les services professionnels et financiers, l'alimentation, la construction, l'industrie manufacturière, le secteur pharmaceutique et bien d'autres encore. Dans le domaine du référencement, il n'y a pas beaucoup de place pour l'instinct (le pif). Pendant que vos compétiteurs feront des tentatives au hasard (i.e. essai/erreur) vous et moi bâtirons un achalandage à la fois planifié, durable et de qualité.

Pourquoi un trafic de qualité?

Le trafic de qualité ce n'est pas un mot creux, une formule apprise, copiée et répétée comme des perroquets par la plupart des agences. C'est un incontournable. À quoi bon attirer 800 internautes à l'heure sur Canadian Tire.ca si 90% de ceux-ci proviennent des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de la France et que ce grand détaillant canadien n'expédie ses colis qu'au Canada?

La plupart des hébergeurs vous offrent la possibilité de consulter vos statistiques de trafic. Les outils les plus courants sont Webtrends, Webalizer, Awstats, SmarterStats etc. Il en existe d'autres que vous pouvez implanter directement dans vos pages (Google Analytics, SiteTracker, Statcounter, Sitemeter...). Mais peu importe l'outil, vous devriez être en mesure de connaître votre achalandage, sa provenance web et géographique, les pages les plus consultés et aussi la durée de navigation moyenne.

Un site web qui score c'est un site qui attire :

1- Un trafic abondant et régulier
2- un trafic de visiteurs véritablement à la recherche de vos produits et/ou services
3- un trafic fidèle (des visiteurs qui reviennent)
4- un trafic qui navigue plus de 30 secondes
5- un trafic qui correspond à votre target géographique

Si vous êtes actuellement le propriétaire d'une cyberboutique de qualité (ergonomie efficace, prix compétitifs, crédibilité, etc.), à combien s'établit votre ratio de visiteurs vs ventes? D'expérience, je me sens à l'aise pour affirmer que si vous collectez actuellement 1 vente par 125 visiteurs uniques, vous avez-là un site qui attire du trafic de qualité. Si votre ratio est nettement inférieur, peut-être avez-vous manqué votre cible et que, après de grands efforts et beaucoup d'argent investi, vous n'attirez finalement pas les bonnes personnes.

Il est facile pour une agence malhonnête de générer beaucoup mais vraiment beaucoup de trafic sur votre site web. Pour ça, il lui suffit d'utiliser un service de "traffic exchange". Pour faire simple, des services comme Traffic Swarm ou Click Revolution paient ou récompensent des internautes pour qu'ils surfent au minimum 20 ou 30 secondes sur des sites web. Ce sont les programmes "Soyez payés pour surfer". Plus grand sera le nombre des sites navigués et plus grande sera leur paie ou leur récompense. Il existe des milliers de ces arnaques. Pour 25$ par jour, une agence pourrait alors acheter ce type de trafic et vous envoyer soudainement des milliers d'internautes (la plupart du temps situés très loin de votre desserte d'affaires, en Russie ou au Philipines par exemple) et ensuite vous charger le gros prix pour ses services.

Bref, il vaut mieux construire un trafic de qualité et prendre les moyens qu'il faut pour qu'il dure

J'ai développé des outils d'analyse qui nous permettront d'identifier quelques sont les mots-clé les plus profitables, ce qu'il faudra raisonnablement investir en temps et en argent pour les positionner et aussi de quelle façon très exactement il faudra s'y prendre pour y parvenir rapidement.

Mais une stratégie d'achalandage efficace doit tirer son trafic de plusieurs sources à la fois. À moins que l'analyse de votre cas révèle qu'il serait plus profitable de vous concentrer massivement sur l'un d'entre elles, je vous inviterai à tirer dans plusieurs directions à la fois. Positionnement de mots-clé, indexation, échanges de bannières, publipostage ciblé, pay-per-click, blogues, messageries, etc. etc. il existe des centaines d'endroits où vous pouvez tirer du trafic de qualité. Mon travail à titre d'expert est de vous montrer précisément sur quels boutons vous devez appuyer.

Et lorsque je compléterai ma consultation, vous disposerez des bases pour assurer ainsi la pérennité de vos assises en plus de continuer à grossir votre trafic. Une fois que nous aurons élaboré et mis votre stratégie en œuvre, vous pourrez donc la poursuivre vous-même avec un minimum d'encadrement. Contrairement aux agences de référencement, ce n'est pas mon objectif de tout mettre en œuvre pour m'incruster dans votre organisation et vous rendre esclave i

Votre site web est une Formule 1

Formule 1 référencement Montréal

Vous êtes le propriétaire d'une monoplace et c'est votre service à la clientèle qui la pilotera. Soit. Vous cherchez maintenant un bon ingénieur qui optimisera vos réglages pour qu'elle puisse tourner très rapidement sur la piste. Idéalement, plus rapidement que la compétition.

Mais qu'en est-il si vous avez là une voiture handicapée dès le départ par de graves défauts de conception?

D'expérience, j'ai remarqué qu'au moins 90% des entrepreneurs considèrent le référencement comme une intervention de post-production. Ils m'appellent ensuite pour me présenter fièrement leur tout nouveau site, lequel est certes bien joli et efficace d'un point de vue utilisateur (il y a beaucoup de talent dans l'industrie du web design au Québec). Cependant, j'hérite souvent d'une Formule 1 verrouillée sur laquelle il m'est impossible d'ajuster un aileron, voire même de mettre des pneus. C'est terrible.

Avant d'entreprendre quoi que ce soit, avant même de composer vos textes, je vous conseille fortement de communiquer avec un référenceur de premier ordre et de discuter de votre projet avec lui. J'offre un service de consultation en démarrage de projet à 125$ qui, si vous suivez mes recommandations téléphoniques et ensuite écrites, vous permettra d'accoucher d'un site qui réagira de façon optimale dans les engins de recherche.

L'optimisation "SEO" d'un site web est une opération simple pouvant être réalisé par n'importe quel référenceur un tant soit peu éclairé. Mais l'aspect véritablement important demeure le contenu graphique et textuel de votre site lui-même.

Si vous croyez que l'optimisation d'un site web réside dans l'optimisation de vos meta tags, oubliez ça tout de suite. Ça ne fonctionne plus depuis 1999 au moins. Les Meta Tags "keywords", par exemple, ne sont plus utilisés par les moteurs que pour contrôler si ce que vous y avez mentionné "balance" avec le contenu de la page effectivement affichée (densité, prominence, occurrence). Donc, lorsqu'un moteur lit un mot dans la balise "keywords" par exemple et qu'il juge que ledit mot n'est pas assez dense dans votre body (voire tout simplement absent), votre page sera décotée. Ce sont ces petits détails qui, lentement, détruisent littéralement toute velléité de positionnement dans les moteurs de recherche.

Quant à la balise "description", assurez-vous qu'elle ne dépasse pas 100 caractères et qu'elle soit intégralement reprise dans le texte de votre page d'accueil. Composez une description de façon prosaïque et non pas en y allant d'une succession de mots-clé séparés ou non par des virgules. Évitez aussi les superlatifs car ceux-ci sont, dans toutes les langues, repérés par les principaux moteurs.

Quand à toutes les autres balises, n'y pensez même pas. Pensez-vous vraiment que Google accorde de l'importance à un <META NAME="Revisit" CONTENT="2 days">? Je suis un spécialiste du référencement depuis de nombreuses années et, croyez-moi, ces balises sont ignorées.

Enfin bref, l'optimisation d'un site web réside d'abord dans la façon que celui-ci est monté. De la pertinence et de la richesse de vos textes, de l'originalité vos images (évitez à tout prix d'utiliser des images déjà indexées dans Google Images), de votre template, du code de programmation utilisé, de votre base de données, etc. et etc. Exposez-moi votre projet, parlez-moi de la structure générale de vos produits et services, de vos ressources disponibles pour le design et la programmation, de votre hébergeur, de vos compétiteurs et, surtout, de vos ambitions, et je vais vous aiguiller rapidement dans la bonne direction. Et cela vous fera un stress de moins.

La science du positionnement de mots-clé

Google et Bing classent les sites en ordre de "pertinence" et les règles qui déterminent cette pertinence sont changeantes et toujours à demi avouées. Plus précisément, pour classer leurs sites indexés, les moteurs et méta-moteurs utilisent un algorithme, c'est-à-dire une sorte de formule A3 + (1-d) + d (t1/C(t1) + 24x + d57) - c14... Chaque donnée de la formule correspond à un "indice", ou plutôt à un "signal" (dixit Matt Cutts, proche collaborateur de Google). Par exemple, pour employer une heuristique, un indice de popularité, un indice de pertinence, un indice de positionnement géographique du serveur… Certes, cet algorithme est imparfait et, répétons-le, changeant. Pour obtenir un excellent positionnement, il faudra donc que le calcul de vos indices à travers l'algorithme aboutisse à un résultat qui déterminera que vous méritez la position #1 dans Google ou encore la position #80,000.

Les meilleurs agences de référencement vous proposeront donc de développer vos indices un par un de façon à littéralement "plaire" aux moteurs de recherche et, selon une échéance indéterminée, parvenir à vous positionner une variété de mots-clé ou de phrases-clé (génériques ou secondaires).

Mais le hic, voyez-vous, c'est que ni moi ni les agences de référencement n'avons une idée 100% exacte de la pesanteur accordée à tel ou tel indice par l'algorithme car celui-ci change constamment. (Ceux qui le prétendent sont de fieffés arnaqueurs.) Un référenceur expérimenté saura cependant identifier les données (les indices) qui ont conduit votre compétition à bien positionner certains mots-clé (reverse engineering) et/ou à identifier ce qui assurera aux vôtres de perdurer.

Les moteurs agissent ainsi pour préserver la qualité de leurs listings et empêcher, autant que possible, que des tricheurs parviennent à déjouer le système. Pourquoi? Parce que si vous, à titre de simple internaute, cherchez le site web de Coca Cola Canada et que vous n'arrivez pas à le trouver car les listings sont encombrés de sites de petits malins qui essaient de vous vendre d'autres marques de cola, vous risquez, avant longtemps, de cesser d'utiliser Google. Et ça, vous l'aurez deviné, c'est la hantise #1 chez Google.

Le positionnement de mots-clé représente 60% de mon travail. Si c'est surtout pour cet aspect qu'on m'embauche, c'est parce que j'excelle véritablement.

CV et Tarifs